AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Je serais ton tchernobyl, tu seras ma mutation. ¤ Fauve

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ur∂nium


avatar


Messages : 76
Date d'inscription : 17/03/2013
Âge : 24


Statut
Nom: Kyla J. Josplin
Âge: 19
Inventaire:

MessageSujet: Je serais ton tchernobyl, tu seras ma mutation. ¤ Fauve   Jeu 28 Mar 2013 - 17:48

    .



    Depuis peu alias ouvrait ses portes. C’était une déferlante d’excitation qui s’écrasait sur la terre. Kyle, entrainée par la vague, s’accoutrait de sa combinaison avant de plonger dans ce nouveau monde. Une fois dans la peau d’Ur∂nium, Kyle se sentait différente.

    Tu te sentais bien, tu te sentais mieux, tu te sentais Toi. Sans artifice involontaire, sans thorax opulent, tu étais devenue un parfait adolescent. U92, et ses tâches de rousseur accompagnant son appareil dentaire, avait l’apparence d’un jeune homme aussi introverti qu’ingénieux, quand à son âge précis il était impossible à deviner puisque tes expressions enfantines lui seraient bien évidemment, transmises.





    Ur∂ naissait donc dans ce si fabuleux monde d’Alias, pleins de promesses, de mystères, et d’aventures ! Dans la dense Spawnwood, pleine de vie et de… Tonneaux ?

    Tu venais de Spawn sur un tonneau, et, et, sur les mains qui plus est !

    -‘ Mais rah, mais c’est quoi ce, cette merde la NanméOH. Fuck pourquoi, Pourquoi j’suis à l’envers. ?’

    Le test micro était bon et tu avais l’air seule dans les alentours. Ou du moins jusqu’à ce que ce foutu tonneau remue. Et que, que des bruits en sortent.

    -‘ euhm, je euh, y’a quelqu’un là-dedans ?’

    Il se révéla que le tonneau était effectivement habité. Habité et verrouillé. Sans plus attendre et se sentant soudainement investie d’une mission interplanétaire Kyl… Ur∂nium avança une main devant l’autre avec une étonnante dextérité puisque cela ne changeait rien au fonctionnement du jeu seul le personnage était dans une position des plus disgracieuses qui en aucun cas ne reflétait U92.
    On pouvait donc voir Un petit rouquin marchant sur les mains, poussant un tonneau râleur avec sa tête. (Une fine équipe pensez-vous, je vous répondrai que ce n’est que le début.) Il grimpa du mieux qu’il put le monticule le plus proche pour y lâcher le tonneau qui alla s’exploser contre un arbre pour laisser éclore une... sauvageonne ?

    -‘ Bonjour … euh. Salut quoi. Tu… Tu sais que tu viens de t’écraser sur un Aesculus x carnea, communément appelé marronnier rouge ?’

    Tu n’avais jamais eu de facilitée pour parler aux gens, tu n’avais jamais su quoi leur raconter, mais le silence te faisait peur, tu sortais donc la première imbécilité qui te passais par la tête qui, le plus souvent, n’intéressait personne.

    Elle avait un air étrange, elle était une femme bien évidemment mais on aurait pu dire qu’elle et U92 étaient indéniablement liés. Ils étaient tous les deux l’inverse de Kyle, chacun d’une manière et d’un genre différent. Et, sans osée les débiter, Kylie était traversée par un flot de questions. Mais une seule ne lui paraissait ni déplacée, ni personnelle.

    -‘ Comment t’as réussie à te foutre dans un tonneau verrouillé de l’extérieur ?’

    Demanda donc Ura, la tête toujours en bas.

    .


Dernière édition par Ur∂nium le Sam 30 Mar 2013 - 3:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fauve


avatar


Messages : 20
Date d'inscription : 23/03/2013
Âge : 23


Statut
Nom: jimmy o'connor.
Âge: vingt-et-un ans.
Inventaire:

MessageSujet: Re: Je serais ton tchernobyl, tu seras ma mutation. ¤ Fauve   Ven 29 Mar 2013 - 14:28


you'll be my princess
and i'll be your toad

Jimmy rageait. Alias était, depuis peu, disponible sur tous les sites de téléchargement, pourtant il n'avait toujours pas eu l'occasion d'y jouer. Dieu sait combien il attendait le moment où, enfin, il pourrait se sentir marcher. La réalité augmentée avait ses avantages. L'ordinateur était à l'étage, et malgré ses crises de colère et ses supplications, personne n'avait daigné descendre la machine pour Jimmy. Et lui, dans sa chaise de métal, ne pouvait simplement pas grimper. C'était probablement une punition pour avoir quitté le domicile familial, pour avoir vécu comme un vagabond pendant plus d'un an, sans jamais donner de nouvelle, sans jamais penser revenir. Après tout, il serait encore dans la nature, si l'accident n'avait pas eu lieu. Toujours porté disparu, caché sous de faux noms, à aimer des hommes dont il ne savait que peu de choses et à dévorer les étoiles du regard chaque nuit, traversant les pays.

Aujourd'hui est un grand jour, c'est la première fois qu'il va jouer. Il a une toute nouvelle bécane, monstre de technologie, dans sa chambre au rez-de-chaussée. Pour une fois, la première depuis l'accident, il est heureux. Comme si on allait lui rendre ses jambes, et bien sûr ce n'est pas le cas, bien sûr qu'il va rester clouer sur ce fauteuil tout le long du jeu. Il n'aura juste pas cette impression, c'est sans doute ça le plus important.

La combinaison est difficilement enfilée, le plus dur reste le bas de son corps, ce poids mort qui ne rentre pas, ne se fait pas aux formes et au tissu. Il faut juste tirer un peu, il n'a plus vraiment mal à cet endroit-là. Finalement, il y arrive, branche le modificateur de voix, histoire de semer le doute, et s'empresse de cliquer sur play. La première étape, c'est de créer son avatar. Jimmy s'attarde sur le sexe : homme ou femme ? Malgré lui, il décide d'incarner Fauve. Elle est belle, mais pas trop. Son côté sauvage fait peur, elle reste physiquement bien proportionnée, mais sa peau de bête, son collier d'os, son masque et ses peintures de guerre, ça donne pas vraiment envie de lui parler. Elle a l'air d'avoir vécu dans la nature toute sa vie, de ne plus savoir comment gérer les gens, et puis elle a cette colère en elle, que personne ne comprend mais qui la pousse à son maximum lorsqu'il s'agit de combat. Jimmy l'aime bien. Elle est comme lui, mais en mieux.

Un moment, Fauve pensa s'être trompée quelque part. Où était Spawnwood, les contrées forestières et le vert un peu délavé des plaines ? Il faisait noir, et c'était tout petit. Elle pouvait à peine marcher. Un moment, elle fut convaincue d'être victime d'une blague immense, coincée à jamais dans cet espace exiguë. Jusqu'à ce qu'une voix sorte de l'ombre. « Mais rah, mais c’est quoi ce, cette merde la NanméOH. Fuck pourquoi, Pourquoi j’suis à l’envers. ? » Sans chercher à comprendre, elle s'époumone « eh oh ? BORDEL DE MERDE HOLA Y A QUELQU'UN ? SORTEZ MOI DE LÀÀÀÀÀÀÀ ! » La voix lui répondit, surprise « euhm, je euh, y a quelqu'un là-dedans ? » et Fauve qui continue de gueuler, encore plus quand elle se met à rouler sur le côté. Une nausée typiquement terrestre la prend au ventre, elle a le cœur au bord des lèvres. Jusqu'à s'écraser violemment, et la lumière l'agresse, y a du bois un peu partout, elle a les jambes dans la boue, elle a mal au crâne et envie de gerber. Résiste, Fauve, retiens-toi. On ne vomit pas devant un beau garçon. Mis à part qu'il marche sur les mains, chose ma foi courante dans Alias, le rouquin est un beau garçon. Fauve se relève habilement, le toise de son regard de braise dont elle a l'habitude. Lui bredouille « Bonjour … euh. Salut quoi. Tu … Tu sais que tu viens de t'écraser sur un Aesculus x carnea, communément appelé marronnier rouge ? » Devant une réplique aussi pourrie, Fauve ne peut s'empêcher de rire doucement. Elle écrase les restes du tonneau dans lequel elle était prisonnière, et s'approche de son ange gardien. « Merci pour le sauvetage. » Il a de grosses lunettes de geek, et on le dirait un peu paumé dans cet univers, pas assez de technologie pour lui, trop de nature. Il a l'air ridicule, tête vers le sol, à parler aux insectes. « Comment t'as réussi à te foutre dans un tonneau verrouillé de l'extérieur ? » Fauve rit, moins amicalement. Le ton est sec, tranchant. « Et toi, tu marches souvent sur les mains ? » Elle aimerait bien l'aider, aussi. Ça lui éviterait de porter la dette de son sauvetage tout le long du jeu – elle n'aimait pas avoir de dettes. « Je suppose que c'est la première surprise d'Alias. » Elle lâche pas son ton sérieux. On la croirait investie d'une mission, la gamine, comme si elle était dignitaire d'une prophétie qui la dépasse et dont elle portait le poids sur les épaules. Meuf, relaxe. « T'as besoin d'aide, ou bien … Tu veux pas bouger de là ? Ce tonneau me rappelle des mauvais souvenirs. » Elle sourit, comme une conne. Genre, elle se fait des blagues toute seule. Mais lui là, il peut pas voir, il a la gueule dans l'herbe. « C'est quoi ton p'tit nom, d'ailleurs ? Moi c'est Fauve. » Et elle prend la route, sans attendre qu'il la suive.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ur∂nium


avatar


Messages : 76
Date d'inscription : 17/03/2013
Âge : 24


Statut
Nom: Kyla J. Josplin
Âge: 19
Inventaire:

MessageSujet: Re: Je serais ton tchernobyl, tu seras ma mutation. ¤ Fauve   Mer 3 Avr 2013 - 18:08

    you'll be my drug
    and i'll be your blackout

    .




    Et elle te rembarre. Directement, là, alors que tu lui as presque sauvée la vie. Le ton sec te claque à la gueule, et flagelle ta fierté. Oui, tu étais fier d’avoir pu au moins commencer ce jeu par une bonne action, tu avais été heureux de pouvoir aider une fille. Une jolie fille qui plus est. Mais le croc dans le cœur tu regrettes déjà ton geste sans savoir que ce n’est pas la dernière fois que tu te feras mordre par une louve.


    Euhm euh, enfait y’a pas mal de bug. Je crois je. je ne sais pas pourquoi j’suis à l’envers comme tu as su si élégamment le faire remarquer.
    La voix timide et le nez bas (il ne pouvait alors être autrement) Uranium lui emboita le pas.


    Son pied se posais sur la mousse instinctivement, pivotait au dernier moment esquivant un minuscule insecte, une racine ou que sais-je encore, un gravillon égaré. Tout était calculé naturellement, contrôlé inconsciemment. Et Fauve ne faisait déjà qu’un avec la nature. Pendant qu’on pouvait voir derrière elle un sombre idiot se fracasser le nez dans les fougères toute les trois…brassées ?


    Tu te sentais idiot, avec ton nez six pieds sous terre. Tu te disais qu’on aurait pu croire à une prémonition, une sorte de message caché. Tu commençais à peine le jeu que déjà, tu mangeais les pissenlits par la racine. Tu la voyais te distancer, et évoluer dans un milieu qui était sien.


    Ey ! Att, attend moi ! Moi c’est, c’est uranium ! C’est euh pas euh tu sais l’uranium quoi, la pierre, les cailloux…. Mais tu vas où là !? T’habites ou en vrai ?, tu tu.


    Tu t’arrêtas. T’étais qu’un sombre idiot. Si elle avait voulu un plan ‘jtetapeladiscuteetvivemalife’ elle serait allez sur MSN. (R.I.P.), décidemment, t’étais un vrai bon gros Noob. Un incapable. Et tu avais décidé d’entrer dans Alias pour changer ça. Tu irais de l’avant, et accompagné de Fauve tu te savais déjà capable de vaincre le plus grand boss, de sortir indemne du plus terrifiant des donjons et de la suivre loin, aussi loin qu’il le faudrait pour lui faire plaisir. Aussi loin qu’il le faudrait pour que vous soyez amis.


    Oui nan, pardon on n’est pas là pour ça. On a qu’à commencer par essayer de s’équiper comme on peut dans c’te foutue forêt. Tu penses qu’on peut y trouver un village ou quelqu’un ? Enfin histoire de trouver un truc quoi. On est plutôt perdus là.


    .


...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Je serais ton tchernobyl, tu seras ma mutation. ¤ Fauve   
Revenir en haut Aller en bas
 

Je serais ton tchernobyl, tu seras ma mutation. ¤ Fauve

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DRE∆MCHASERS :: TERRES DU MILIEU :: spawnwood-